Opération de la myopie : la visite pré opé

Comme dit dans mon article sur mon rapport aux lunettes, je connais l’existence de cette opération depuis mes 15 ans. C’est un rêve, de ne plus porter de lunettes et vu mes ambitions, avoir une bonne vue et plus que nécessaire. Je n’y pensais plus jusqu’à ce que je tombe sur un article de la bloggeuse Serafina du blog blood is the new black, qui parle de son opération de la myopie.

Photo par Marco22

N’ayant pas de crainte particulière mais ne sachant pas si je suis opérable, je décide de contacter la même clinique, la clinique Lamartine qui se trouve dans le 16e. S’agissant de la première clinique de France pour ce type d’opération. On a donc une bonne réputation. Par ailleurs, je connais des personnes qui se sont faites opérées et qui voient merveilleusement bien maintenant.

L’été dernier j’ai contacté la clinique via le site web et j’ai eu un rendez vous pré opératoire très rapidement. Venant en transport, je me suis un peu paumée et je ne suis pas passée tout de suite. Les premiers examens ont été fait par une dame (une infirmière? ) avant que je ne retourne un peu dans la salle d’attente. Les examens sont nécessaire pour savoir si la cornée n’est pas trop abîmée pour être corrigée. Les examens ne sont pas douloureux mais suffisamment éblouissants pour que je peine à garder les yeux ouverts et que les larmes coulent toute seules.

Le docteur me reçoit et me fait passer d’autres examens. Il m’indique que je peux être opéré au PKR (il y a deux sortes de laser), qui est utilisé lorsque vous avez une correction forte. Je suis à la limite d’avoir des implants (ouai donc j’ai vraiment une très mauvaise vue). Il me dit que j’ai la cornée très recourbée et que cela cause sans doute mon strabisme. Le PKR nécessite quelques jours de repos, alors qu’avec l’autre alternative, le Lasik, vous pouvez travailler dés le lendemain. Le docteur m’explique donc qu’il est plutôt conseillé de me faire opérer un vendredi, juste avant une semaine de vacances pour être tranquille. Il me fait un devis, me donne une ordonnance avec les collyres à mettre et surtout des cachets pour la douleur.

Je n’ai aucune pression pour la date, c’est moi qui vois quand je peux.

Suite à cela, j’ai téléphoné à ma mutuelle pour savoir si l’opération avait une chance d’être prise en charge et quedal, l’opération étant considéré de « confort » aucune prise en charge. J’ai du donc abandonné mon projet pour quelques temps, le temps d’avoir une rentrée d’argent suffisamment importante qui me permettrait de réaliser mon opération.

Aujourd’hui c’est le cas, j’ai pu prendre rendez vous, et je me ferais opérer le 28 Avril. Le matin je vais travailler et en sortie de travail j’irais directement à Paris. Ma grande soeur va m’accompagner.

 

Mélanie, 24 ans, parisienne mais pas trop. Make up addict et photographe.

2 Commentaires

  1. Je te souhaite bonne opération et bon rétablissement ! C’est dommage que toutes les mutuelles ne prennent pas en charge l’opération, car certes c’est du confort mais les lunettes tous les ans ou tous les deux ans a force ca leur coute aussi cher ….

    1. merci 🙂 J’ai super hâte d’y être 🙂 Oui nous ça ne fait pas partie du contrat avec la boîte. Dans certains cas c’est du confort oui, moi j’en ai besoin pour pouvoir m’engager dans l’armée (-10 voir -11, je suis recalée direct ^^). Les lunettes c’est clair que ça leur coûte cher, sur une paire à 600 euros j’ai du payer 40 euros le reste c’est la mutuelle qui a pris en charge ^^ Je ne le les comprends, peut-être que sinon les opticiens auraient moins de vente?

Laisser un commentaire